LOA : les conditions de la LOA

Actuellement, la location de voiture avec option d’achat LOA est une formule d’achat très appréciée grâce à son double avantage. En effet, en plus de permettre à l’automobiliste de profiter d’un véhicule neuf et récent, cette solution requiert également un faible investissement à la base. Toutefois, comment fonctionne réellement cette intéressante alternative et quelles sont les conditions à respecter pour y souscrire ?

LOA : fonctionnement et principe

Parfois appelée leasing ou location avec promesse de vente, la location de voiture avec option d’achat LOA est une formule qui permet à l’acheteur de louer l’auto qu’il souhaite durant une période prédéfinie s’étalant entre 2 à 5 ans. À différencier de la location à longue durée, elle se rapproche plus d’un crédit auto classique (ou un crédit à la consommation) puisque vous devrez payer un loyer sous forme de mensualité.

À l’échéance du contrat, vous aurez deux possibilités : acheter définitivement le véhicule pour devenir son propriétaire ou renoncer à l’option de rachat et changer de modèle de voiture. Tout comme la souscription à un crédit, la signature d’une LOA nécessite le fait que le client fournisse un apporte personnel initial. Il peut cependant arriver que le concessionnaire supprime cette contrainte pour simplifier l’acquisition.

Quelles sont les conditions pour le souscripteur ?

Afin d’obtenir un contrat de location de voiture avec option d’achat LOA, plusieurs conditions de recevabilité sont vérifiées par le concessionnaire. Ces dernières sont généralement liées à la situation du futur locataire et à sa capacité financière à verser des mensualités pendant la durée du leasing. Ainsi, une étude de solvabilité sera incontournable. Elle sert généralement à connaître la stabilité professionnelle du souscripteur (CDI, fonctionnaire, profession libérale…) et à s’assurer que son taux d’endettement soit favorable (c’est-à-dire moins de 33%).

Par ailleurs, divers documents justificatifs sont également à fournir lors de la demande : fiche de paie, relevés bancaires, avis d’imposition, permis de conduire valable, carte d’identité nationale… Pour les couples qui souhaitent opter pour une LOA, l’idéal c’est d’inscrire le conjoint en tant que co-emprunteur surtout si vous voulez optimiser les chances d’acceptation du dossier.

Quelles sont les conditions du contrat de leasing ?

Tout comme le locataire soumis à différentes conditions, le concessionnaire est également tenu de respecter certaines étapes et obligations lors de l’élaboration du contrat de LOA. Ainsi, la mise en place du leasing commence par le choix de la voiture et de ses caractéristiques (modèle, motorisation, équipements). Cette étape précède la fixation du prix de vente qui doit être mentionné en TTC. Ce prix permettra par la suite de déterminer les modalités de location : loyer, valeur résiduelle pour l’option d’achat, frais des maintenances forfaitaires inclus dans le contrat, etc.

À part cela, l’accord de location peut également prévoir des clauses liées à l’usage du véhicule : durée du contrat en mois, forfait kilométrique à ne pas dépasser, assurance obligatoire… D’autres débours sont par ailleurs à mentionner notamment les frais de remboursement anticipé si vous résiliez le contrat avant son échéance et les frais de remise en état si vous rendez le véhicule en mauvais état.

Location de voiture entre particuliers : les avantages côté finance
Comment se faire un complément de revenu en louant sa propre voiture ?